Les crises mystiques de l’adolescence,
la révolte magnifique qui nous fait douter de la voie tracée par d’autres ,
un jour, nous nous en éloignons et décidons de payer une dette imaginaire à la société,
nous acceptons de mourir à nous-même.


Et la plus grande supercherie c’est que de cette mort-là, personne ne s’inquiète. Au contraire, on la guette, on l’accueille, on la récompense.

Dès qu’on accepte le prix de sa mort spirituelle, il devient extraordinairement difficile de suivre une autre route.
Cela ne peut se faire qu’au prix d’un immense effort, d’un très grand courage.


L’homme qui a accepté sa propre mort n’a qu’une possibilité,
devenir l’adepte d’une religion ou d’un groupe d’homme qui place le divin hors du Soi.

Paroles rapportées de Lalita Devi par Daniel Odier dans Tantra

Nous sommes ces adolescents, Rebel*le*s Sacré*e*s, en quête du divin en nous.
et nous pouvons tous renaître à nous-même.
Dans notre société, les rites se sont perdus, à cause de l’Histoire de notre pays, de l’histoire de nos familles, de cette déconnexion avec la Nature.
Nous avons un rythme de vie qui n’est plus celui des saisons ni de la Lune.
Nos impératifs sont devenus financiers, temporels, visuels.

Il est temps de retrouver le chemin de notre connexion et de renaître à nous-même.

Chaque mois la Lune nous invite à la danse, croissante, décroissante, Nouvelle ou Pleine
elle nous berce et nous enveloppe de son énergie.
Avec elle, apprenons à revenir à cette intériorité sacrée.

Au fil des saisons, les traditions celtes célèbrent, en écho aux autres traditions religieuses, les moments importants des cycles de la Nature.
Avec la lumière qui croît et décroît, retrouvons l’énergie de ces temps sacrés oubliés.

Les cercles des Rebelles *Sacrées* sont un espace pour qu’ensemble nous explorions ces voies oubliées.
Un temps de re-membrance.
La seule chose à faire c’est de trouver la porte d’accès pour convoquer en nous cette puissance toujours là.

Dans quelques semaines, je te parlerai plus en détails de ces cercles et de leur organisation.
En attendant, ouvre les yeux sur cette nature qui jaillit, tend l’oreille au murmure du monde, lève les yeux au ciel pour saluer la Lune.
Tu sais déjà tout.

Avec Amour et Lumière
Celia


EnglishFrench
%d blogueurs aiment cette page :